L’ayurveda, le secret d’une vie saine, équilibrée et épanouie !

« Vous ne pouvez atteindre les buts ultimes de la vie si vous n’entretenez pas une bonne santé. » Charaka Samhita (un des auteurs fondateurs de l’ayurveda)

Aux origines de l’ayurveda, une tradition orale millénaire …

Vous avez tous entendu parler d’ayurveda. Médecine traditionnelle indienne, mère de toutes les médecines, sagesse antique… Celle-ci ne manque pas de surnoms, preuve de sa renommée ! Issue d’une tradition orale vieille de 5000 ans, c’est l’une des plus anciennes médecines du monde. Elle trouve sa source en Inde et particulièrement dans les veda, textes sacrés faisant mention de plusieurs maladies ainsi que leurs remèdes. Ces informations, d’abord transmises de façon orale sous forme de poèmes, hymnes, chants ou méditations, furent petit à petit compilées par écrit.

 

L’ayurveda, c’est quoi ?

Ayur signifie la vie, et veda, la connaissance. L’ayurveda est donc la connaissance de la vie, rien que ça ! C’est un système qui prend en compte l’humain dans son ensemble ! Donc sur les plans physiques, émotionnels, mentaux et spirituels. Connaître la vie, mais dans le but de se connaître soi-même et de pouvoir prendre sa santé en main.

Selon le docteur Vaidya Kiran Sree Valsan, il y a 5000 ans, la question à l’origine de l’ayurveda était : Comment être heureux dans la vie ? Il y aurait 4 points indispensables au bonheur :

  • Dharma धर्म (le devoir) ou ce pourquoi on est là. (Soigner, enseigner, créer etc.)
  • Artha अर्थ (les richesses) ou ce que l’on possède. A entendre comme ce que l’on a accompli dans la vie (relations, amour etc.)
  • Kâma कामदेव (les désirs ou rêves) ou ce que l’on souhaite dans la vie.
  • Moksta मोक्ष (le salut) ou revenir à soi même.

Et pour atteindre tout cela, la base est la santé. 

Puisant sa source dans une tradition orale et spirituelle, la médecine ayurvedique s’est vite établie comme un système médical complet. On peut distinguer 8 branches, 8 domaines distincts, qui sont :

  • médecine générale (Kaya),
  • maladies ORL (Damstra),
  • chirurgie (Shalya),
  • toxicologie (Agada),
  • psychologie & mauvais œil (Graha),
  • pédiatrie (Bala),
  • gérontologie (Jara),
  • science des aphrodisiaques (Vroushya).

A l’inverse de la médecine occidentale, on ne parle pas de “spécialité”. Ces 8 branches ne sont pas dissociées et l’humain est toujours pris dans sa globalité. Il existe une variété infinie de techniques pouvant être utilisées pour soigner et recouvrer la santé : massages, nutrition, plantes et remèdes naturels, postures de yoga, techniques de respiration …

 

Médecine occidentale vs médecine ayurvédique ?

Avant toute chose, il faut savoir que l’ayurveda ne remplace pas la médecine allopathique, et qu’il faut veiller à combiner les deux plutôt qu’à remplacer l’une par l’autre. En effet, l’ayurveda va nous permettre d’atteindre la guérison lorsque que nous tombons régulièrement malade malgré la prise de médicaments (rhumes ou sinusites à répétition, psoriasis, etc).  C’est donc un excellent choix lorsque nous sommes confrontés à des maux chroniques que la médecine occidentale n’a pu éradiquer. Cette médecine traditionnelle millénaire permet un rééquilibrage à tous les niveaux et a le mérite de s’adapter au patient en prenant en compte de nombreux critères. Il n’y a pas un traitement par maladie, il y a autant de traitements que de patients.

Comment retrouver la santé grâce à l’ayurveda ?

Les 3 Doshas

En médecine ayurvedique, un dosha est un profil physique et psychologique dérivé des 5 éléments associés en paires. Forces de vie primaire, humeurs biologiques, ils désignent notre constitution. A la naissance, nous aurions une certaine constitution, soit un mélange de ces 3 doshas avec des proportions variants pour chaque individu. Au fil du temps, ceux-ci sont amener à se déséquilibrer. Ce déséquilibre entraînant des maux et des maladies, l’ayurveda nous amène à retrouver notre constitution de base afin de retrouver cet équilibre perdu et de recouvrer la santé.

Pour découvrir votre dosha principal et votre constitution, vous pouvez consulter un thérapeute ayurvedique. Mais le site Ayurveda France a mis en ligne un questionnaire pour partir à la rencontre de son dosha !

Une fois votre dosha principal connu, vous allez pouvoir prendre votre santé en main en adaptant votre alimentation et mode de vie selon votre constitution.

Découvrez immédiatement les 3 dosha :

  • De nature vata, vous êtes mobile, anxieux, créatif et souvent déstructuré. Frileux, vous ressentez facilement le stress et la fatigue. Il est alors préférable de favoriser les plats chauds, lourds, piquants, sucrés et acides. Vous devez manger des aliments onctueux et réconfortants, et privilégier la routine. (Repas, lever et coucher à heures fixes).

  • De nature pitta, vous êtes dynamique, volontaire et déterminé. Vous vous mettez en colère facilement et êtes régulièrement sous-pression à cause d’un trop plein d’activités. Privilégiez si possible les aliments froids, légers, doux, sucrés et astringents. Forcez vous à faire le calme et réservez-vous des moments de repos et de détente.

(ces images proviennent du site ayurvana)

  • De nature kapha, vous êtes calme, stable et équilibré. Sédentaire, vous n’aimez pas le changement et êtes facilement rigide d’esprit. Pour éviter de succomber à l’inertie, vous devez manger léger, piquant et épicé. Privilégiez l’exercice physique et le mouvement en général !

Pourquoi faut-il se tourner vers l’ayurvéda pour prendre sa santé en main ?

Parce que c’est un système de santé global qui s’adapte à chacun et donne des lignes de conduite à adopter selon ses besoins et ses déséquilibres. Je vais vous donner des conseils pour débuter et commencer à prendre votre santé en main grâce à cette médecine millénaire :

  • Alimentation : Comme nous l’avons vu plus haut, il faut adapter son type alimentation à son dosha. Les principes de bases de la nutrition ayurvedique sont : la bonne assimilation des aliments, le bon maintien de notre feu digestif (agni), et le bon choix des ingrédients en fonction de : la saveur (amer, doux, sucré, salé, piquant, astringent), la texture, la température, la quantité, la fraicheur … Toutes ces notions sont à prendre compte ! Le mieux est encore une fois de faire appel à un thérapeute certifié, mais le net regorge d’articles sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour débuter ! (Par exemple, ici, ou encore ici !). L’alimentation ayurvédique sera l’objet d’articles ultérieurs, alors … restez connectés sur Sainbiozen ! 😉

 

  • Hygiène de vie :  La plus ancienne médecine du monde nous rappelle que la santé n’est pas un acquis ! Elle se gagne jour après jour par notre façon de nous alimenter, de dormir, de nous reposer, de travailler ou de faire de l’exercice. Une bonne hygiène de vie peut prévenir l’apparition de nombreuses maladies, voici pourquoi les rituels quotidiens sont primordiaux ! En se levant, il faut favoriser le processus d’élimination : lavage des dents, de la langue et du visage, brossage des ongles, passage à la selle … Il est conseillé de commencer la journée en buvant un grand verre d’eau chaude pour favoriser la digestion. Méditation, postures de yoga ou étirements, petite séance de sport (15 mn suffisent), exercices respiratoires ou marche, il est impératif de prendre du temps pour soi le matin et d’instaurer des petits rituels bien-être dans votre routine quotidienne. Il est également préférable de pratiquer votre activité sportive avant 18h, afin de favoriser le repos et la détente le soir. Si vous avez du mal à vous endormir, ces conseils peuvent vous aider à combattre les insomnies.

yoga ayurveda

 

Quelques rituels quotidiens

Abyhanga est un massage avec de l’huile de sésame légèrement chauffée au bain-marie, qui permet de se détendre et de stimuler son organisme. Vous pouvez le pratiquer vous même, le matin ou le soir avant la douche. Les mouvements sont longilignes sur les membres et circulaires sur les articulations, le ventre et les côtes. Ils allient effleurage, pression, pétrissage et vibration, permettant ainsi une alternance de décharge et de recharge énergétique.

Gandush, bain de bouche avec de l’huile de sésame, permet de masser les muqueuses et de préserver la santé des gencives. Le matin au lever, mettez 1 cuillère à soupe d’huile de sésame (si possible bio et extraite à froid) dans votre bouche, et faîtes des gargarismes pendant 5 ou 10 minutes. Recrachez, puis procédez au lavage de dents.

Jala neti est une pratique qui permet de désencombrer les sinus. Il suffit de verser de l’eau tiède légèrement salée dans une narine et de la faire ressortir par l’autre. Pour une première pratique, renseignez-vous ici, ou ici. En nettoyant régulièrement le mucus de vos narines, vous pouvez éviter l’apparition de maladies telles que la bronchite, l’asthme ou les sinusites chroniques.

Il existe tellement de rituels ayurvediques qu’il est impossible de les pratiquer tous quotidiennement ! Le mieux est d’y aller à son rythme, sans se culpabiliser si l’on ne pratique pas autant qu’on le souhaiterait. La vie quotidienne, le travail, la famille, la routine, les soucis personnels (la vie, quoi !)… Tout ceci fait qu’on ne PEUT PAS être une wonderwomen / un superman du bien-être et de la santé ! Il faut surtout apprendre à être indulgent envers soi-même et se féliciter, déjà, d’avoir fait un premier pas. Grâce à l’ayurveda et son approche holistique et globale, vous pouvez choisir des aliments, des remèdes, des rituels et des activités adaptés pour vous. L’ayurveda est une médecine adaptée à tous, qui rend autonome et vivant.

 

yogi arbre vie

 

Si vous souhaitez consulter un thérapeute ayurvedique, rendez-vous sur l’annuaire thérapeute France, ou ici pour le Quebec.

❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖

Et vous, avez-vous déjà reçu des soins ayurvediques ? Thérapeutes et yogi, n’hésitez pas à partager vos conseils en commentaire 😉

 

Sofia A.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    90
    Partages
  • 90
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *