Argile, soin miracle de la slow cosmétique : tout ce qu’il faut savoir !

Argile argile argile… hum. Vous parlez bien de… boue ?

D’accord, ça ne semble pas très attrayant à première vue. Et pourtant ! L’argile n’a pas fini de nous surprendre de par ses vertus thérapeutiques et cosmétiques avérées depuis des siècles.

L’argile est composée de silicates d’alumine hydratés et de nombreux minéraux :

  • silice: composant principal constituant 50% du produit fini. A noter que le silicium présent dans les tissus du corps humain (organique) n’est pas le même que celui de l’argile (minéral). Ce dernier n’est que peu ou pas assimilable par le corps humain. Ils n’ont pas les mêmes propriétés ni la même composition. Le silicium organique joue un rôle indispensable dans le bon fonctionnement du système immunitaire et la pérennité des ligaments, tendons, articulations, peau, os, dents, cheveux, ongles, vaisseaux,… Normalement, l’alimentation nous apporte de la silice via les céréales complètes et le pain complet, les légumineuses, certains fruits et fruits secs (pommes, fraises, amandes, pistaches,…), les légumes, l’oignon, l’ail et l’échalote.
  • aluminium, fer, magnésium, calcium, cuivre, sodium, potassium, manganèse… Ces quantités étant variables suivant le type d’argile.

 

  • Absorbante: elle éponge liquides, gras, odeurs, toxines, gaz nocifs,…
  • Adsorbante: elle fixe les toxines et favorise leur élimination et est dotée d’un pouvoir minéralisant.
  • Bactéricide et antiseptique: elle éradique sur son passage tous les nuisibles (bactéries, virus,…) tout en favorisant la reconstitution cellulaire.
  • Cicatrisante: elle est idéale en cas de bleu, bosse,… grâce à sa contenance en alumine.
  • Hydratante et adoucissante.
  • Décontractante.
  • Régulatrice et antiacide: elle soulage les problèmes intestinaux et gastriques.
  • Energisante.

La différence entre deux types d’argile réside au sein de leur structure interne. Intéressons-nous ici aux argiles les plus couramment utilisées.

  • Les argiles montmorillonites: qualité supérieure, riches en minéraux, très pures, concentrées en silice entre 50 et 60%, très fort pouvoir adsorbant. Utilisation par voie interne (diluées dans de l’eau) et par voie externe (cataplasmes, masques,…). La montmorillonite verte est la plus courante et la plus polyvalente et vous servira aussi bien pour les applications beauté que santé. La montmorillonite jaune, rouge, grise ou bleue sont plus rares et plus difficiles à trouver, je ne m’attarderai donc pas sur elles.
  • Le ghassoul/rhassoul/rassoul : argile de la famille des smectites, originaire du Maroc, lavante, régénérante, désincrustante et adoucissante. Utilisation sur la peau ou les cheveux.
  • Les argiles illites : qualité inférieure à celles des montmorillonites, bon pouvoir d’absorption mais peu de pouvoir d’adsorption. Utilisation de préférence en externe. L’illite verte est la plus courante.
  • Les argiles kaolinites (ou kaolin) : argile douce et blanche, antibactérienne et cicatrisante. Utilisation en interne (bain de bouche, gargarisme, troubles digesifs,…) et en externe (masques de beauté, talc,…)
  • Les argiles attapulgites : les plus absorbantes mais les moins adsorbantes (industrie pétrolière, fabrication des litières pour les animaux), propriétés détachantes redoutables.

 

Dans le commerce, on trouve l’argile sous différentes formes :

  • Argile « sèche » en poudre : ultra-ventilée, surfine ou ventilée, fine.
  • Argile « sèche » en morceaux : concassée, granules, billes.
  • Sous forme de compléments alimentaires.
  • Sous forme de dentifrice.

POUR RÉSUMER

L’idéal est de commencer avec une argile montmorillonite verte qui doit être pure et séchée au soleil.

A vous ensuite d’en tester d’autres afin de trouver celle qui vous correspondra le mieux.

Les applications santé et beauté de l’argile sont très nombreuses ! Je vous livrerai quelques recettes de temps à autre, et si vous souhaitez une utilisation en particulier, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour des articles futurs. 😉

En attendant, vous pouvez tester ce shampoing ou ce masque, tous deux adaptables en fonction de son type de cheveu et de peau.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *