6 astuces ayurvédiques “casse-grippe” pour approcher l’hiver sereinement !

“Dans la grâce des flocons danse l’imagination.” – Sandra Dulier

Est-ce que vous sentez comme moi les premiers effets du froid sur le corps ? Novembre, ce mois qui nous fait définitivement basculer de l’automne à l’hiver ! C’est le moment pour entrer dans une phase cocooning, il est temps de vous chouchouter ! Ce que j’ai appris grâce à l’ayurvéda, c’est que les périodes de changement de saison sont des moments privilégiés pour instaurer des petits rituels santé. Le corps se fragilise, cela est dû aux changements qu’il subit, et il doit se renforcer.

Comme d’habitude, nous voulons vous aider à instaurer des petites habitudes bien-être dans votre quotidien et pour les installer durablement, elles doivent être  simples et réalistes ! Il n’y a pas de petite victoire, et se consacrer du temps à la fin d’une journée est toujours un moment positif : il faut garder en tête que nous sommes notre pire ennemi : apprenons à devenir, progressivement, notre meilleur ami, 😉 Et ça commence par apprendre à prendre soin de nous.

En ayurvéda, l’hiver est une saison vata. (Si vous ne connaissez pas les principes de bases de l’ayurveda (et les doshas), rendez-vous sur notre article qui présente cette médecine traditionnelle indienne millénaire.) Cela veut dire que le froid et la sécheresse renforcent le dosha vata, et que nous avons besoin de pitta (pour la chaleur), et de kapha (pour l’hydratation). D’où les soupes chaudes, les plats réconfortants, les tisanes, les massages à l’huile et les hammam, où chaleur et humidité vennent contrebalancer le froid et la sécheresse de l’air. Je vais alors vous présenter  6 techniques afin d’appréhender cette saison pour garder la forme et rester plein de vitalité !

Découvrez les infusions de chaga ou “diamant de la forêt”

champignon chaga pour l'hiver

(Photo de https://echovivant.com/le-chaga/)

Le chaga n’est pas un ingrédient typiquement ayurvedique, mais l’ayurveda, vous le savez sûrement, prône une alimentation locale et de saison. Or, en août j’ai déménagé à Montréal, et je me suis renseignée sur les ingrédients locaux -j’ai déjà, ne vous inquiétez pas du sirop et beurre d’érable dans mes placards 😉 Mais j’ai également découvert cet étonnant champignon utilisé par de nombreuses communautés amérindiennes . Je l’ai découvert en arrivant ici, lorsque les températures sont passés dans la même semaine de 30 à ….. 8 degrés ! Si, si serieux ^-^ Je suis bien sûr tombée malade (rhume et sinusite, même si grâce à la pratique quotidienne de jala neti j’ai pu revivre  !) et on m’a alors conseillé de me faire des infusions de chaga matin et soir pendant plusieurs semaines !

Le chaga est un champignon qui pousse notamment sur les bouleaux (ou plutôt qui les parasite), dans les régions très froides (entre -20 et -40 degrés), et qui possède des propriétés fortifiantes pour l’organisme. Ces propriétés sont tellement prisées qu’il est en train de rentrer dans la catégorie des super aliments ! C’est un anti-allergique, antiseptique, anti-inflammatoire, anti-tumoral et j’en passe, mais il serait surtout excellent pour stimuler l’organisme.  Vous pouvez le  consommer sans modération, en tout cas c’est ce que je compte pour survivre au rude hiver québécois qui m’attend ! Il paraît qu’on peut même trouver des bières au chaga, je vous en dirai des nouvelles 😉

Pour la préparation, les recettes varient, mais je vous conseille de laisser infuser le chaga dans de l’eau bouillante pendant minimum 30 minutes (1 c. à café pour 250 ml d’eau), même si vous pouvez le laisser bien plus ! L’eau doit être bien noircie, et vous pouvez réutiliser les morceaux jusqu’à 4 fois ! (Que vous devez alors conserver au réfrigérateur).

Combattez la sécheresse de l’air

huile pour l'hiver

L’hiver est la saison vata par excellence, donc à nous rhumes, peau sèche et maux de gorge. Mais il est possible de prendre quelques bonnes habitudes. Voici quelques petites astuces faciles à mettre en place qui vont rendre cette saison bien moins désagréable ! Le premier conseil ayurvédique pour aborder l’hiver sereinement est… l’hydradation ! Buvez, buvez, et buvez ! L’idéal, pour commencer la journée par un petit rituel ayurvédique des plus simples, serait de boire un verre d’eau chaude au lever (après avoir effectué lavage de dents et petite routine nettoyage matinale). Puis buvez tant que vous pouvez, pour contrer la sécheresse de l’air, les effets du chauffage et réveiller votre corps en douceur.

Ensuite, vous devez hydrater votre peau, que ce soit en appliquant de l’huile pure (selon votre constitution ayurvédique ou votre type de peau), comme de l’huile de jojoba, de coco, d’avocat etc. Mais vous pouvez aussi opter pour une crème hydratante, si possible bio et slow cosmétique, mais on fait tous comme on peut, avec le temps et le budget qu’on a ! L’idéal est alors d’avoir une huile qui va servir pour tout: hydratation visage et corps, démaquillage, et même cuisson 😉 Mais pour ma part, après avoir carburé à l’huile de jojoba pendant 2 ans, je suis passée à cette petite merveille qui a réussi à calmer mes problèmes de peau, et depuis je l’ai adoptée. (Si vous ne connaissez aucun produit cosmétique éthique, vous pouvez lire cet article qui réunit 15 marques green !)

Si votre peau est très sèche, vous pouvez pratiquer régulièrement abhyanga, un auto-massage à l’huile de sésame chauffée au bain marie, et également appliquer quelques gouttes de cette même huile à l’intérieur des oreilles et à l’entrée des narines. Eh oui, l’ayurvéda est très gourmand en huile ! Si vous avez un bon budget, vous pouvez même trouver un institut qui pratique shirodara, et la … vous sentirez les effets sur le stress, les insomnies, le système immunitaire…

Aussi, combattez les rhumes et sinusites grâce à cette pratique bien particulière mais si efficace: jala neti, que je présente dans cet article !

Faîtes vos propres tisanes casse-grippe et boissons ayurvediques

lait d'or au curcuma idéal pour l'hiver

L’hiver est la saison privilégiée des tisanes et infusions au coin du feu, et si vous vous sentez créatif vous pouvez vous préparer des mélanges casse-grippe vous-même ! Si votre objectif est la simplicité, vous pouvez par exemple vous faire des infusions de gingembre, un allié de taille pendant l’hiver ! Non seulement celui-ci est connu pour combattre les premiers symptômes de la grippe, comme les courbatures, les problèmes digestifs, les maux de gorge, les nausées mais c’est un tonifiant puissant qui va vous aider à gagner en vitalité pendant les gros coups de froid hivernaux. Il permet également de renforcer votre système sanguin, souvent affaibli pendant la saison froide. Doucement cependant, si vous avez beaucoup de problèmes pitta (inflammations, colère, fièvre).

Le citron est également un booster naturel, qui réveille la digestion en douceur le matin (vous pouvez verser quelques gouttes dans de l’eau chaude, à boire au réveil) et qui peut calmer nausées et maux de ventre en tout genre.

En ayurveda, on utilise beaucoup le basilic sacré (ou tulsi). Surnommé “reine des plantes”, le tulsi est un ingrédient vraiment privilégié par la médecine ayurvédique. On lui confère des vertus spirituelles de purification et d’harmonisation des chakras, mais ses vertus thérapeutiques avérées sont nombreuses. C’est un anti-bactérien qui réduit le stress et l’anxiété, apaise les symptômes allergiques et a des fonctions connues de détoxication. Pour le consommer en infusion, versez 6 gr de feuilles dans 400 ml d’eau bouillante, éteignez le feu et laissez infuser une dizaine de minutes. Vous pouvez faire des cures en buvant 2 ou 3 tasses par jour pendant une semaine minimum, ou tout simplement alterner avec d’autres infusions pour varier les plaisirs 😉

Si vous aimez la simplicité, vous pouvez vous contenter d’infusion à ingrédient unique, mais le plus grand bonheur est de mélanger les goûts et les saveurs. L’ayurveda nous précautionne d’ailleurs d’associer le plus possible les 6 goûts à chaque repas car leurs effets  agissent en synergie lors la digestion, ce qui favorise l’équilibre entre les doshas. Lorsque j’étais en Inde, je buvais du masala chai à chaque coin de rue, mais vous pouvez le faire vous-même : thé noir, gingembre frais, cardamome, clous de girofle (optionnel) et cannelle. Pour le lait, vous pouvez opter par une version végétale !

Vous pouvez également vous faire du lait d’or (recette à venir !), c’est à dire une boisson à base de curcuma, un de mes rituels favoris des saisons froides ! Si vous aimez les saveurs amères, alors à vous boissons chaudes au thé matcha !

Faîtes vous plaisir, innovez et variez les plaisirs, les saveurs, les goûts, les couleurs et les textures !

Faîtes le plein d’ail (qui a dit que l’hiver était la saison de la drague ?)

L’ail est un aliment de choix en médecine ayurvedique (bien qu’il est à considérer comme un médicament tellement ses effets sont puissants) comme en naturopathie. C’est en effet le roi des aliments à privilégier pour combattre les infections, notamment les maux de gorge et infections ORL. Mais il est aussi purifiant, tonifiant et permet d’aider à traiter des pathologies comme les infections urinaires par exemple. Vous pouvez le consommer dans tous vos plats, et doser à votre goût !

Attention, si vous voulez maximiser les bienfaits sans toutefois avoir à le consommer cru, vous pouvez l’ajouter à vos plats entre 15 et 10 minutes avant la fin de la cuisson ! Voici un exemple de plat où l’ail, cuisiné cru, va garder toutes ses propriétés antiseptiques : un délicieux houmous maison, une recette dont je ne me lasse pas !

Faîtes le plein de soleil !

hiver vitalité

Tout le monde s’accorde là-dessus, il est impératif de faire le plein de lumière pendant la saison froide ! Notre peau fabrique de la vitamine D ou “vitamine soleil” (je trouve ça tellement poétique !) lorsque nous sommes exposés aux rayons UVB. Le corps médical préconise une exposition minimum de 25 minutes, mais il faudrait exposer en plus du visage et du cou, au moins les avant-bras et les mains. On sait aussi que la vitalité du foie et les reins est primordiale pour produire de la vitamine D. Privilégiez donc des aliments faciles à digérer (comme des bonnes soupes réconfortantes), surtout à l’approche de l’hiver, lorsque le corps est encore fragilisé par le changement de température.

Mais le manque de soleil et de luminosité affectent particulièrement l’activité mentale (notamment par rapport à la production de sérotonine, notre fameuse hormone du bonheur !) Prolonger votre exposition au soleil va donc vous aider à lutter contre la déprime hivernale et ainsi permettre à diminuer les coups de mou.

Si vous avez une réelle carence en Vitamine D, tournez vous vers des compléments, mais si vous pouvez l’éviter et que vous avez la chance d’avoir de belles journées hivernales ensoleillées, profitez-en et sortez, marchez, courez, sortez de votre intérieur chauffé… Vous vous sentirez bien mieux 😉

Faîtes le plein de bonnes soupes aux légumes d’hiver !

Lorsque les températures baissent, le corps est fragilisé.  Pour garder un bon système immunitaire et l’aider à lutter contre les maux de la saison froide, il est impératif de favoriser une bonne digestion. En vous préparant de bonnes soupes chaudes, surtout pour les repas du soir, vous aller aider vos défense immunitaires à lutter contre le froid, et ainsi prévenir l’arrivée de nombreuses maladies hivernales.

Le mieux est de varier les légumes, et veiller à apporter une source conséquente de fibres. Si vous n’avez pas de problème pitta à excès, vous pouvez également jouer avec les épices: une bonne soupe au garam masala par exemple, peut-être un régal !  Et si vous n’avez pas de problème de digestion, c’est le temps des soupes de légumineuses. Vous avez devant-vous  une infinité de choix, maintenant il faut juste passer à l’action.

Petit secret pour réaliser des soupes qui ont du goût: n’oubliez pas oignon, ail et céleri ! Et n’hésitez pas non plus à varier les herbes aromatiques.

Vous êtes maintenant prêts à affronter l’hiver tout en vitalité ! 😉

❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖

♥ J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à partager vos astuces casse-grippe en commentaire !

 

Sofia A.

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    67
    Partages
  • 67
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *