4 incroyables techniques yogi pour réduire le stress et les insomnies !

Bonjour à tous !

 

Après plusieurs mois d’absence sur la toile, je reviens avec plein de petits conseils pour vous aider à passer une année plus zen. Si vous aimez prendre soin de vous, ou que vous sentez que c’est le moment, alors cet article est fait pour vous ! J’ai à coeur de partager des petites astuces que j’ai découvertes pendant mon incroyable voyage en Inde (je vous raconte le début de mon voyage et de ma formation  ici !)

Cet article est particulièrement important pour moi, car j’ai remarqué qu’en période de stress, d’insomnies ou de mal être en général, nous avons tendance à faire… exactement l’inverse de ce qu’il faudrait pour améliorer la situation ! Ecrans avant de dormir, pizza lorsque nous sommes tristes, alcool alors que nous sommes malades… Je ne vise pas du tout ici à critiquer ou juger (je suis la première à avoir des mauvais réflexes en cas de coup de mou), mais à donner des pistes à explorer pour tenter de changer de cap et prendre soin de nous au moment où notre corps en a le plus besoin.

Cet article va vous aider à instaurer des moments cocooning, des petits rituels sains mais petit à petit, sans prise de tête ou jugement. Si vous avez choisi de méditer et que vous vous arrêtez au bout de 8 mn au lieu de 20, ce n’est pas grave ! Au moins vous avez commencé quelque chose de positif pour vous.

Posture yoga asana

Les astuces que je vais vous présenter ici sont très simples à mettre en place, et particulièrement efficaces ! (Testées et approuvées, pendant 1 mois en Inde !) Bien sûr, nous sommes tous différents, alors il s’agit de tester et de garder ce qui va fonctionner pour vous. C’est parti !

  • Jala Neti

Jala Neti est une technique de purification du corps qui fait parti des 5 étapes du Hatha Yoga. Le but du Hatha Yoga est d’équilibrer le cerveau gauche et le cerveau droit (en des termes spirituels, on pourrait parler d’équilibrer les énergies masculines et féminines, l’intellect et l’émotion, les énergies lunaires ou solaires, ou encore le yin et le yang.). Jala Neti fait parti des techniques permettant d’apprêter le corps pour les futures étapes de la voie du yoga, qui elles, agissent à un niveau plus global (travail corps, mental et conscience). C’est donc une étape importante et primordiale pour harmoniser le corps !

Cette technique consiste à nettoyer les voies nasales afin de purifier, nettoyer et améliorer la respiration. On utilise un pot à jala neti , rempli d’eau chaude légèrement salée. On va ensuite nettoyer le nez en faisant passer l’eau d’une narine à une autre. C’est… très étrange pour les novices, et un peu dérangeant au début mais c’est sans douleur, et même… étonnamment très agréable, surtout pour les habitués (les grands chanceux !) des sinusites.

Cette pratique fait des miracles contre les rhumes, rhinites, sinusites chroniques (en ayurveda, on parle d’équilibrer kapha.) Mais si elle est pratiquée au quotidien, elle contribue également au bien-être général du corps et de l’esprit. On respire mieux et on se sent plus apaisé, pas étonnant vu que c’est une des étapes du Hatha Yoga ! Je recommande vivement cette technique, vous ne serez pas déçus ! Pour vous aider à la pratiquer (les premières fois ça peut vous faire bizarre, je vous recommande cet article très complet qui va vous expliquer les détails)

  • Trataka

Trataka fait également parti des 5 étapes du Hatha Yoga, et c’est plus précisément la dernière des 6 techniques de purification du corps (shat kriyas). Elle est à pratiquer avant de passer aux  techniques de respiration (Pranayama) dans le Hatha Yoga traditionnel. C’est la plus complète des 6, dans le sens où elle agit à un niveau global : physique, émotionnel et conscient.

trataka méditation bougies

C’est extrêmement simple à pratiquer et c’est très surprenant, mais je peux vous dire que ça marche ! Je l’ai pratiqué régulièrement en juillet lors de mes cours de méditation, et … c’était vraiment dur de ne pas s’endormir pendant le cours haha !

On place une bougie allumée en face de nous, et … on se concentre dessus en essayant d’être dans un état méditatif (de se concentrer sur le moment présent et de ne pas s’attarder sur ses pensées qui défilent.) Il est aussi possible de réaliser 3 étapes : Regarder la flamme en entier et se concentrer sur ses mouvements et sa danse effrénée extrêmement envouvante. On peut ensuite fixer la base de la flamme, puis en troisième lieu tenter de voir son aura. Non, je ne suis pas devenue folle ! Quand on regarde le contour, on peut apercevoir une sorte de halo bleuté. Ce n’est pas un délire spirituel, essayez vous verrez ! Il existe aussi des variantes, comme placer ses mains sur ses yeux, appuyer légèrement avec la paume, puis procéder à quelques grandes respirations avant de reprendre.

Cette technique est vraiment efficace: elle permet de lutter contre les insomnies, améliorer la vue, réduire l’anxiété et le stress !  Excellent à pratiquer avant de se coucher mais… moi j’ai toujours peur de m’endormir devant et de brûler mon appartement…

  • Nadi Shodan

Ce terme signifie la purification des canaux d’énergie, mais également des voies respiratoires. C’est une des meilleures techniques de pranayama dans le sens où elle est stabilisante et calmante. Et puis… elle n’a pas de contre-indication !

Pourquoi la pratiquer ? On a tendance à respirer, sans le savoir, d’une narine plus que de l’autre. Ceci créé un déséquilibre au même titre que celui dont je parlais avec jala neti. Les deux côtés, étant liés aux émotions et à l’intellect, devraient etre équilibrés. En théorie à 50/50, mais ce n’est jamais le cas. On tente ici de nous en rapprocher, et pratiquer régulièrement nadi shodan peut contribuer à la régulation de nos émotions. Mais cette technique permet également de contribuer à libérer les voies nasales en cas de rhume, rhinite ou sinusite.

 

Comment la pratiquer ? Asseyez-vous confortablement, par exemple en tailleur. Vous pouvez reposer votre dos contre un dossier ou un mur si vous ressentez des douleurs. Placez votre majeur sur le front entre les deux yeux (le 3e oeil !, et bouchez votre narine droite avec votre pouce. Inspirez par la narine gauche, ensuite bouchez l’autre narine avec l’annulaire et expirez par la narine droite. Inspirez ensuite par la narine droite toujours, et expirez par la narine gauche. Recommencez ensuite le même schéma.

Attention, c’est une respiration lente (à l’inverse de Kapala Bhati par exemple, dont on parlera plus tard). Il ne doit pas y avoir de son forcé. Cela peut-être très difficile pour certaines personnes anxieuses ou n’ayant pas l’habitude de se poser dans le calme (comme les personnes vata en ayurveda !) C’est justement dans ce cas qu’il faut s’entraîner à la pratiquer.

 

  • Uddiyana bandha

Un bandha (la dernière étape dans la voie du Hatha Yoga) est ce qu’on appelle un “noeud”, c’est à dire une posture qui va favoriser le blocage de l’énergie (prana) dans une certaine partie du corps. Selon la tradition yogi, la pratique des bandha serait la voie la plus rapide vers l’ouverture des chakras. Rien que ça ! 😉

Il y en 4 en tout (gorge, abdomen, périnée, et les 3 premiers ensemble). Uddiyana bandha, signifiant “voler vers le haut”, veut dire qu’il va y avoir l’action de lever (l’abdomen) et de bloquer (la respiration), afin de retenir l’énergie au niveau du ventre.

J’ai trouvé un super article sur le blog 3heures48minutes qui détaille la pratique, et j’ai beaucoup aimé sa façon imagée de l’aborder : “La notion d’envol symbolise alors l’élévation au-dessus du monde matériel, représenté par les 3 chakras inférieurs (chakras racine, sacré et de l’ombilic), pour entrer dans le monde plus subtil des chakras supérieurs (coeur, gorge et troisième oeil): uddiyana bandha est une technique permettant de faire s’envoler l’énergie.”

Pourquoi le pratiquer ? Uddiyana bandha permet, en massant l’abdomen en profondeur, de stimuler la digestion. Mais cette technique permet également de renforcer la colonne, les poumons, le diaphragme et le système respiratoire. Ce qui est fascinant, c’est qu’elle était surtout vue comme un moyen d’évacuer les toxines et également… de lutter contre les problèmes d’égo ! En d’autres termes, les yogi la favorisait pour se détacher des envies matérielles et superficielles et tendre vers la libération.

Comment le pratiquer ? Il suffit de s’asseoir confortablement, de pratiquer des respirations lentes et d’expirer profondément avant de retenir sa respiration. Vous devez ensuite bloquer votre ventre vers l’arrière, sans forcer. Essayer de le lever le plus possible tout en le poussant vers la colonne. Faîtes attention à bien vous tenir droit, détendre les épaules et bloquer avec douceur. Faîtes par étape : Inspirez puis expirez profondément, retenez votre respiration, levez la poitrine, aspirez le ventre, serrez et maintenez. Quand vous ne pouvez plus, relâchez d’abord le ventre, puis reprenez votre respiration.

 

❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖❖

Et vous, quelles sont vos méthodes favorites pour déstresser et mieux aborder le quotidien ?

 

Sofia A.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Partages
  • 46
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *